quelques mots sur la sceno

Plateau épuré.

Un écran blanc en fond de scène.

Un caddie de supermarché «rafistolé» prend place côté cour, à l’avant scène. Multi-fonctionnel, il est l’outil principal du duo lunaire.

Au fil de la pièce, il se transforme en avion, en bateau, en maison, en comptoir...

La lumière met en exergue la moiteur, les rêves, la subjectivité, la vérité de cette histoire.

Elle impose une chape de plomb sur la tête de ce jeune VRP, suffoquant sous un climat tropical et le poids de sa mission «Amex-icaine».

Puis elle se fait crue, impitoyable, quand la réalité de

cet échange épistolaire reprend le dessus, entre un jeune cadre privilégié et cette Afrique démunie. Le spectateur s’identifie alors au protagoniste, bien obligé d’accepter la lumière écrasante d’une réalité qui tue.

La scénographie est à l’image de l’invention constante dont ces Africains font preuve, entre sens du recyclage et esprit de débrouille.

Malgré leur dénuement, ils prouvent une fois encore leur ingéniosité et leur indépendance face à la frénésie consommatrice occidentale.

De fait, les accessoires sont nombreux, on retrouve des instruments de musique «fabriqués mains», des objets bricolés avec le souci de l’humour et de la poésie.

 Areski lucas - son

&
Nils RONSIN - lumiere

Pour Très chère Afrique, ils ont travaillé ensemble à la création , lumière et son.

Par la suite ils pourront assurer alternativement la tournée.

De même ils ont travaillé ensemble sur "Imagine toi", pour Julien Cottereau, sur de grandes tournées en France et à l'étranger comme la Chine., la Nouvelle Calédonie, 

Ils ont assuré de nombreux spectacles , séparémment , ou ensemble : ils se complétent à merveille.

les videos

Un écran blanc en fond de scène, au centre.

Dimensions : quatre mètres sur trois.

Le tissu (infroissable et ignifugé) est fixé sur un cadre métallique démontable, directement posé au sol.

Le système de projection utilisé est celui du chromakey.

Il consiste à intégrer dans une même vidéo des objets filmés séparément, grâce à un logiciel permettant l’incrustation d’effets spéciaux. Les possibilités sont nombreuses, et les effets rendus sont au service de la poésie recherchée.

- À noter que le concepteur des vidéos, Julien Pannetier sera présent lors des répétitions et représentations de «Très chère Afrique». Il formera le régisseur général à l’utilisation du logiciel.

Sur le côté jardin de cet écran, une ouverture est pratiquée à l’aide d’une fermeture éclair. Elle sert à la fois de porte et permet aux ombres projetées (silhouettes humaines) de s’éclipser pour laisser la place aux comédiens.

Un écran blanc en fond de scène, au centre.

Dimensions : quatre mètres sur trois.

Le tissu (infroissable et ignifugé) est fixé sur un cadre métallique démontable, directement posé au sol.

Le système de projection utilisé est celui du chromakey.

Il consiste à intégrer dans une même vidéo des objets filmés séparément, grâce à un logiciel permettant l’incrustation d’effets spéciaux. Les possibilités sont nombreuses, et les effets rendus sont au service de la poésie recherchée.

- À noter que le concepteur des vidéos, Julien Pannetier sera présent lors des répétitions et représentations de «Très chère Afrique». Il formera le régisseur général à l’utilisation du logiciel.

Sur le côté jardin de cet écran, une ouverture est pratiquée à l’aide d’une fermeture éclair. Elle sert à la fois de porte et permet aux ombres projetées (silhouettes humaines) de s’éclipser pour laisser la place aux comédiens.

jackie tadeoni

costumiere

Après des études d’arts appliquées et de graphisme, Jackie Tadeoni suit une formation de Métiers d’Arts en costumier réalisateur et de Métiers d’arts textiles broderie à l’ESAA Duperré. Naviguant dans un univers à la fois poétique et romantique, baroque et futuriste, torturé et violent, elle collabore depuis plus de 10 ans sur de nombreux projets artistiques et personnels.

Des ateliers Bastille en passant par Galliano elle commence à travailler pour le spectacle vivant en collaboration avec Decouflé, Karine Saporta ou encore Pietragalla, puis signe de plusieurs créations costume telle que Voodoo Burlesque au théâtre du palace, Hansel et Gretel au palais des glace, la petite fille aux allumettes au théâtre du palais royal.

Parallèlement elle travaille sur des projets musicaux pour des vidéos clips et pochettes d’albums ( Dionysos, Joncha and the black Owl, James Delleck...) ainsi que des commandes publicitaires ou artistiques ( Super Flemish de Sacha Goldberger, Cognac Hardy, Les Flamands osent agence DDB nouveau monde...)

Elle Expose également son travail de sculpture textile dans plusieurs galeries à travers la France, Cabinet des curieux (Paris), Musées des Textile (Lyon), Pavillon M (Marseille).

Pluridisciplinaire et passionnée de mode elle travail également dans la haute-couture et prêt à porter de luxe pour des commandes spéciales d’artistes et des particuliers. Elle est également publiée dans de nombreuses revues comme Vogue, Polka magazine, Tantalum magazine, Atelier D’arts...

Photo : Roux Voloir

  • s-facebook
  • s-tbird